image VR4.jpg (1.6MB)

VR 4. Cultiver le territoire agriurbain


Les territoires agriurbains se distinguent notamment, dans le discours et dans l’action, par une volonté de mise en proximité de l’agriculture. Notre hypothèse est que cette intention se décline, consciemment ou non, en trois mouvements au moins :
- rapprocher les espaces, les productions, et les producteurs des habitants-consommateurs ;
- relier les personnes dans les échanges de biens alimentaires et non alimentaires et avec le territoire ;
- s’approprier l’agriculture pour mieux la pérenniser.

Nous confronterons cette hypothèse aux discours et aux impacts quantifiables des actions des élus, des associations et des agriculteurs, trois catégories d’acteurs dont la volonté de « mise en proximité » est plus ou moins partagée selon les territoires. Nous tenterons ensuite d’identifier, à l’intérieur de ces trois catégories, des figures privilégiées et des figures oubliées par cette mise en proximité : sensibilités politiques, catégories socio-professionnelles, filières agricoles, type de voisinage urbain…Les éventuels échecs, même relatifs, observés dans ces démarches volontaires seront particulièrement observés.

Ce travail de recherche devrait nous permettre de préciser ce qui renforce la capacité des territoires à opérer cette mise en proximité, avec quels présupposés et au bénéfice de qui.